AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mael Krauss | En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 5
Avatar : Sharrkan de Magi: The labyrinth of magic
Disponibilité : Tout le temps é-è



MessageSujet: Mael Krauss | En cours Lun 19 Juin - 0:20


Mael Krauss

« N'espère pas obtenir toutes les réponses seulement en posant des questions »


x Généralités

Nom : Krauss
Prénom : Mael
Surnom : //
Age : 20 ans
Genre : Masculin
Origine : Ouest
Groupe : Maudit - Clan masqué
Profession : Assassin
Situation : Célibataire
Pouvoir : Familier – Serpent spectral : Parfois, on peut apercevoir un serpent blanc enroulé autour de lui. Il s'agit simplement de l'esprit donneur qui l'habite et qui s'incarne sous la forme d'un reptile fantomatique. La seule et unique personne qui a la capacité de le toucher est Mael et il est aussi le seul qui puisse entendre ses paroles. Pour les autres, il est juste visible. S'ils essayaient de le toucher leurs mains passeraient au travers. Il est plus considéré comme un conseillé que comme une arme.
Avatar : Sharrkan de Magi: Labyrinth of magic


Vous sentez-vous bien en Kielorh ?
Il prit une voix bien plus aiguë que la sienne et dit en rigolant à moitié « Mais bien sûr, même que je me baigne dans des rivières de pétales de rose avec tous mes amis animaux de la forêt et qu'on rigole tous parce qu'on est trop des fous. » Puis il se redresse avant de reprendre son sérieux: « Je vis ma vie. Question suivante ... »

Avez-vous un avis sur le Roi ?
« Je n'ai pas vraiment d'avis sur lui. Je ne l'ai jamais vu et c'est mieux ainsi parce que sinon je pense qu'il serait déjà mort. D'ailleurs, je me demande combien je serais payé pour son assassinat ... » Dit-il en jouant avec son couteau, un sourire au coin de la bouche.

Et sur les différents Clans ?
« Les quatre chien-chien au garde à vous pour sa majesté. Tant ils ne viennent pas mettre leur nez dans mes affaires, ça devrait bien se passer entre eux et moi »

Que pensez-vous des Maudits et de leurs conditions de vie ?
« Je pense que l'on sait tous les deux comment nous sommes traités, mais que voulez-vous, la bêtise ne se guérit pas. Vivre comme ça, ça nous forge. Ils vont apprendre que, nous qui avons grandis dans le méprit des autres, nous sommes biens plus puissants que les membres de leurs clans stupides. »

Est-ce que les esprits vous font peur ? Craignez-vous que les démons reviennent si le Roi n’était plus ?
« Je n'ai jamais eu peur des esprits. J'en abrite un donc ce serait comme avoir peur de moi-même. Et non, je ne crains pas que les démons reviennent. Il me suffira de tuer ceux qui se dresseront devant moi. Rien de plus simple »

Et comment se présente votre foi envers le Ciel et les divinités ? Aimez-vous les dieux ?
« Les dieux, sérieusement ? » Il se mit à rire, comme s'il ne pouvait pas s'arrêter. Puis, quelque instant plus tard, il se redressa avant d'essuyer la larme au coin de son œil qui venait d'être provoqué par ce fou rire avant de répondre « Non, je ne les ai jamais aimés. Ils sont là et ils nous regardent en nous narguant de pouvoir choisir notre destin. Pour moi, c'est tout sauf des dieux ça ... »

D’après vous, y aurait-il des choses à changer dans ce pays ?
« Pour tout dire je m'en fiche. Il y a toujours des choses à changer, mais en ce qui me concerne ma vie actuelle me satisfait. C'est le plus important. »


x History !

On naît tous un jour. Dans différente famille, à différent endroit avec différente culture. Mais nous avons tous un point commun. Nous avons une mère et un père. Souvent ils nous chérissent, parfois il nous déteste. Ceux de Mael faisait parti de la deuxième catégorie. A sa naissance un esprit donneur s'en éprit de lui. Ses parents ne le remarqua pas tout de suite et l'élevèrent les premières années de sa vie comme le ferait n'importe quel parent. Peut-être que cela était pire que de le tuer. S'il l'avait remarqué tout de suite, ils auraient abandonné leur fils alors qu'il n'avait que quelques mois ou même quelques jours et il n'aurait eut aucune chance de survivre. Mais il n'aurait aussi pas eut le temps de s'attacher à ces personnes qu'il appelait maman et papa. Il fut donc abandonné à l'âge de 5 ans, dans une ruelle sombre après que l'esprit donateur qu'il abritait fit surface sous la forme d'un grand serpent blanc. Il erra quelques jours dans ses rues sans savoir vraiment quoi faire. Il survivait en buvant de l'eau croupit et en mangeant tout ce qui était plus ou moins comestible et qui lui passait sous la main: insecte, plante, fruit pourri, ect ... c'était une vie plus proche d'un animal que d'un homme qu'il vivait avec pour seul compagnon cet esprit donateur qui lui murmurait qu'il fallait survivre , coûte que coûte, que tout cela ne serait pas vain. Le jeune garçon avait du mal à le croire au début, les jours passaient et leur situation restait inchangé. Ce n'ait qu'après quelques mois que l'espoir revint.

Mael était, comme à son habitude, accroupie dans une ruelle salle, entre deux maisons. Quand un homme , vêtue de noir des pieds à la tête, y entra en regardant droit devant lui. Sur le coup le jeune garçon, pris de panique, se blottit contre le mur, en essayant de respirer le moins possible. Il ne voulait surtout pas être vue. Il savait ce que les gens disaient à propos des personnes comme lui et il savait qu'il valait mieux qu'il ne se fasse pas voir. L'homme , lui, passa à côté sans le remarquer. La lune était cachée derrière les nuages ce soir-là. Il était donc impossible que l'homme l'ait vu. Pourtant, il s'arrêta brusquement quelques pas plus loin avant de murmurer quelque mot. Le jeune garçon se rapprocha alors, profitant de la pénombre pour se glisser au plus près de cette mystérieuse personne avant de remarquer qu'un troisième individu avait pénétré dans la ruelle. À ce moment là, les deux hommes se mirent à discuter. Mael était trop loin pour savoir de quoi il parlait, mais il avait compris que cela nécessité d'être à l'abri des regards indiscrets. Puis, quelques minutes plus tard, le dernier à avoir pénétré la ruelle tendit un bout de parchemin à l'autre avant de partir sans faire le moindre bruit. L'homme vêtu de noir resta quelque instant sans bouger, puis tourna les talons et se dirigea vers l'autre sortie. Au moment où il repassa devant Mael le jeune garçon stoppa net sa respiration, mais ce fut trop tard. L'homme le plaqua contre le mur avant de lui murmurer à l'oreille: "suis moi si tu veux vivre", puis il se dirigea vers le bout de la ruelle. Mael hésita, il ne connaissait pas cet homme mais rien ne pouvait être pire que la nuit froide et humide qui l'attendait et puis, il ne savait pas ce qui se passerait s'il désobéissait à cette personne. Sûrement la mort, et cela ne pouvait pas l'accepter pas après avoir survécu si longtemps. Alors, il prit la décision de le suivre, peu importe là où cela le mènera. Il parcourut alors la ville, suivant l'homme, quelques mètres en retrait jusqu'à une petite façade où le garçon pouvait à peine distinguer une fenêtre sale et une vieille porte en bois. L'homme poussa la porte puis passa le seuil avant d'inviter Mael à entrer. Une fois à l'intérieur le garçon découvrit tout un arsenal de couteau et d'épée en tout genre accroché au mur. Alors qu'il admirait ces armes, l'homme lui expliqua pourquoi il l'avait fait venir jusque ici. Il se nommait Isaac Krauss et il travaillait en tant qu'assassin. Il était en train de récupérer son nouveau contrat dans la ruelle il y a quelque instant et maintenant que le garçon l'avait vu il ne pouvait pas le laisser vivre. Pendant ses explications, le visage de Mael se décomposa petit à petit. L'homme, quant à lui, avait profité de la situation pour passer derrière le jeune homme dans le but de fermer porte et fenêtre à clef. Une fois qu'il l'avait fait, il sortit un couteau de sa manche et le pointa vers le garçon. C'est à ce moment que l'esprit donateur fit son apparition. Son compagnon qui jusque là n'avait pas dénier lui parler faisait enfin son apparition . Il lui sifflait encore les mêmes mots: " Tu dois survivre , coûte que coûte". Mael attrapa donc l'arme la plus proche et suivi son instinct. Il évita le coup que l'homme essaya de lui porter avec beaucoup d'agilité et tenta de lui planter la lame de sa dague dans l'œil de son agresseur, sans grande réussite. L'homme, qui venait d'esquiver sans grand mal lui donna un puissant coup de pied dans les côtes ce qui le propulsa un peu plus loin. Alors que Mael était encore au sol, plier de douleur, l'homme lui fit une proposition plus qu'audacieuse: "devient mon apprentie et en échange je t'offre un foyer.". Sur le moment, Mael ne comprit pas bien pourquoi il lui faisait une telle proposition alors qu'il lui aurait été si simple de le tuer, mais ce qu'il savait été qu'il ne laisserait pas une telle occasion lui filer entre les doigts. Il accepta donc sans rechigner, mais le plus dur restait à venir.

Conformément au contrat passé, il devint un apprenti assassin et il fut logé par Isaac qui lui devint, aux yeux de la loi, son père adoptif. Puis l'entraînement commença. Chaque matin, il se levait avec le soleil et son maître lu apprenait d'abord à se battre à mains nues puis avec un couteau. Il ne comptait plus le nombre de fois où ses os fut brisés par son prof pendant ces entraînements, mais Isaac lui disait toujours :" les os, ça repousse" alors il n'avait que ces mots et des atèles de fortune qu'il se faisait lui-même. Son maître lui avait seulement montré les premiers soins qu'il pourrait s'appliquer en cas de besoin, mais le reste il devait trouver tout seul. Pour toutes les questions que Mael lui posait il avait toujours la même réponse: " n'espère pas régler tous tes problèmes seulement en posant des questions". C'est donc dans cet esprit qu'il grandit. Lorsque son maître "travailler", Mael s'entraînait contre une poutre de la maison à durcir ses mains pour ne plus ressentir la douleur. Le temps passa et les entraînements devenaient de plus en plus dur, mais il était allé trop loin pour abandonner. Il faisait donc tout son possible pour devenir plus fort plus vite et c'est seulement à l'âge de 13 ans que son maître lui annonça leur dernier entraînement. Après cette dernière épreuve, il commencerait enfin à travailler, mais pour la réaliser, Isaac lui banda les yeux et lui attacha les mains dans le dos puis l'emmena au centre d'une forêt peu fréquenté loin de la ville puis avant de lui dire :  " je t'attendrai à la lisière sud de cette forêt. Si tu en sors vivant avant les trois prochains jours, tu pourras prétendre être un assassin." puis le silence prit place. Mael savait pertinemment que son maître était très fort pour le déplacement silencieux et qu'il était sûrement déjà parti. Alors, il ne perdit pas de temps et s'assit dans les feuilles mortes et humides en respirant profondément. Le vent lui ébouriffa les cheveux et il reconnut plusieurs odeurs d'animaux sauvages. À leur arrivée il avait prit le temps de se concentrer sur le sens du vent et sur les odeurs qu'il lui apportait pour savoir s'il avait tourné ou pas, et de toute évidence, il n'avait pas tourné. Il savait donc où se trouvait le sud. Il lui suffisait juste de marchait contre le vent et il sortirait rapidement de cette forêt. Vu le temps qu'il avait pris pour se rendre au point voulu il ne devait pas être à plus de 5 km de la lisière. En courant, il faudrait une quarantaines de minute pour sortir de là, mais maintenant, il fallait qu'il esquive les arbres et autres obstacles qui se présenterait devant lui et pour ça il allait devoir se concentrer surtout ses autres sens et surtout suivre son instinct. C'est donc en 1 h qu'Isaac vit son élève sortir de la forêt et c'est avec toujours la même indifférence devant cette performance qu'il lui enleva les liens à ses poignées et le bandeau qui couvrait ses yeux avant de le guider à leur demeure dans un silence presque froid.

Quelques jours après leur retour, Mael récupéra son premier contrat. Comme son maître lui avait appris, Il étudia les habitudes de sa, ou plutôt ses cibles, car il s'agissait la d'un couple d'une trentaine d'année. Bien sûr, Mael ne savait pas pourquoi il devait les tuer, mais pourtant il ne pouvait s'empêcher de se poser la question. Ses noms sonnaient dans sa tête avec un air familier, mais il ne savait pas où ils pouvaient les avoir vus. Jusqu'à maintenant il n'était sorti que pour de rare occasion alors ne voyait pas pourquoi ses noms lui disaient quelque chose. Ce n'est quand fouillant plus profondément dans le passé de ses deux cibles qu'il comprit: il s'agissait de ses anciens parents. Son maître devait sûrement avoir tout prévu, après tout, il lui avait déjà dit que le premier assassina d'un assassin était souvent celui de ses parents alors cela ne le surprenait pas vraiment et puis, il avait développé au fil des années une profonde haine envers ces deux personnes. C'était comme une revanche sur son passé douloureux. Maintenant il avait un but et un foyer. Au final, c'est l'esprit donateur qui avait raison, il fallait vivre coûte que coûte. C'est donc avec une grande application qu'il préparait l'assassina de ses propres parents. Il avait prévu d'attendre la nuit sans lune, la plus sombre du mois pour frapper. Avec les techniques de crochetage que son maître lui avait apprises il savait qu'il n'aurait aucun mal à passer la serrure d'une simple maison. Il savait quand il frapperait, et comment il s'infiltrait dans le foyer. Le reste, il aviserait au fur et à mesure de son avancé.

La nuit arriva enfin, Mael ne pouvait retenir son excitation alors qu'il se tenait devant la maison des futurs morts. Bientôt, tout le monde ne parlera que de ça dans les rues, bientôt on ne parlera plus que de lui et ça, c'est ce qu'il chérissait le plus. Après toutes ses années d'entraînement, c'était la meilleure des récompenses à ses yeux. Son maître lui avait déjà dit de faire attention à ne pas être trop vaniteux, mais ce n'était pas de la vanité, il valait tellement mieux que tous ces faux commerçants, paysans ou forgerons qui vivaient leurs vies bien au chaud dans leur maison, entouré de leur famille alors que lui, il n'y a pas si longtemps que cela était obligé de se pisser dessus pour que les nuits froides et solitaires dans sa ruelle le soit un peu moins. Il était juste content que les gens le reconnaissent, qu'il était puissant, reconnaissent qu'ils avaient peur de lui. Et pour ça, il commencerait par tuer ceux qui l'avaient fait souffrir en premier: ses parents. Il suivit donc son plan à la lettre, enfin ce qu'il avait échafaudé vite fait avant de partir. Ce soir là, il s'était vêtu d'une tenu complètement noir qui, collait un peu trop à son goût, mais qui était nécessaire, d'après son maître, pour être dans des "condition optimal pour tuer". Quand ses mots résonnaient dans la tête de Mael il ne pouvait s'empêcher de lâcher un petit rire nerveux. Comme s'il avait besoin de ça pour tuer quelqu'un. Malgré ce qu'il pensait que cette tenue n'était pas nécessaire il avait quand même pris la peine de la mettre. Il ne voulait surtout pas évité de contrarier son maître. Il savait a quel point il pouvait être horrible quand il était énerve et après avoir subi son courroux une fois il préférait rentrer dans les rangs. Il replaça donc le masque qu'il avait sur la bouche pour masquer tout bruit d'excitation qui pourrait le trahir puis se glissa comme une ombre dans la demeure des futurs défunts. Une fois à l'intérieur, il se plaça dans un angle, près de la porte et il attendit d'entendre les pas de la femme se diriger vers sa chambre pour se coucher comme à son habitude un petit peu avant son mari. Il longea les murs discrètement, profitant au maximum des coins d'ombre que lui apportait la bougie que l'homme tenait avant de l'observer de loin pour attendre le moment propice pour se glisser dans son dos et lui donner le coup de couteau qui lui sera fatale. Et cet instant ne se fit pas attendre, une fois la cible positionner de façon optimal, Mael lui trancha la gorge avant de le regarder tomber sur le sol en se vidant de son sang. Le seul regret qu'il eut à cet instant était qu'il ne saura jamais que c'est son fils qui l'a tué. Il aurait bien aimé voir son visage quand il s'en serait rendu compte. Mais il était un assassin et les ses relations personnelles avec les cibles ne devait pas entrer en compte pendant son travail. Il se dirigea donc dans la chambre de la femme, maintenant veuve avant de lui faire subir le même sort. Il faut dire que trancher une artère était difficilement soignable. Surtout pour des paysans comme eux. C'est à ce moment qu'il commit sa première et dernière erreur. Il se dirigea vers la sortie de la chambre sans prêter attention aux bruits de pas qui se rapprochaient de cette dernière et il tomba par conséquent nez à nez avec une troisième personne. Un enfant qui ne devait pas avoir plus de 7 ans et qui, devant le spectacle de sa défunte mère assassiner ne put s'empêcher de hurler. À ce moment Mael lança son couteau qui vint se loger dans la tête du jeune garçon avant que ce dernier ne tombe à la reverse sur le sol. Au final, il avait un frère ? Il n'avait rien à voir dans tout ça, mais après avoir été élevé par des personnes aussi méprisables que ses parents il n'aurait jamais pu devenir quelqu'un d'honorable. Alors, en quelque sorte, Mael avait rendu service au monde. Une fois sortie de la maison il s'empressa de rentrer auprès de son maître, impatient de lui raconter l'exaltation qu'il avait ressentie pendant cette assassina. Bien sûr, lorsqu'il raconta qu'il avait aussi tué l'enfant il fut tout de suite blâmé par son maître, mais tout cela n'avait plus d'importance maintenant. Il avait enfin rejoins le monde des assassins.

Les années passèrent et son travail lui plaisait de plus en plus. Il tenait la vie de ses cibles entre les mains. Il était le seul à décider s'ils allaient vivre ou mourir, et ça, c'était tellement jouissif. Donc il continuait d'assassiner personnes après personnes, en se fichant royalement de savoir pourquoi il devait les tuer. C'est seulement à l'âge de 15 ans qu'il reçut un nouveau contrat étrange. Il n'avait pas eu de contrat de ce genre depuis l'assassina de ses parents. Maintenant, c'était son maître qu'il fallait abattre. Mael ne sourcilla pas lorsqu'il apprit le nom de sa cible. Après tout, il se devait de faire son travail, peu importe qui il devait tuer. Il se prépara donc avec la même attention que pour tous ses autres contrats bien que la cible ne lui était pas inconnue, et comme pour ses parents, il attendit une nuit sans lune. Ce soir-là, il faisait relativement froid et humide. Cela lui rappela les mois qu'il avait passés dans la rue avec comme seul but sa survie. Maintenant il devait tuer la personne qui lui avait offert une chance de sortir de la misère, mais cela ne l'attristait pas le moins du monde. Il allait enfin battre la seule personne qui considérait plus forte que lui.L'élève fini toujours par dépasser son maître. Il attendit qu'Isaac s'assit dans son fauteuil devant la cheminée, comme il le faisait toujours puis il se faufila derrière lui avant de lui placer le couteau sous la gorge. Son maître, qui s'attendait à ce que ce jour arrive était lui aussi près à affronter son élève. Il attrapa le poignet de Mael et le tira pour le faire passer au-dessus du fauteuil avant de la plaquer au sol. À ce moment, le jeune assassin lui demanda pourquoi lors de leur première rencontre son maître ne l'avait pas tué ? Pourquoi il avait fait de lui un assassin alors qu'il lui aurait été si simple de le tuer, comme à cet instant présent ? La seule réponse de son fut : « Parfois les gens font des choses qu'eux-même ne comprennent pas. ». À ce moment Mael se demande si tout ce qu'il avait vécu jusque maintenant n'était pas enfaîte une simple fantaisie de la par de son maître. Peut-être que c'était le cas, mais maintenant que c'était fait il n'avait pas l'intention de tout laisser tomber ou même de mourir. Il se plaça alors sur les côtes avant d'essayer de faucher les jambes de son maître qui esquiva en reculant de quelques pas ce qui laissa le temps à Mael de se relever. Il ne s'agissait plus d'un affrontement assassin contre cible, prédateur contre proie, mais bien d'un combat assassin contre assassin, prédateur contre prédateur.  Les souvenirs de cet affrontement resteront à jamais flou dans l'esprit de Mael, même s'il ne savait pas vraiment comme le combat c'était passé, tout ce qu'il pouvait dire était qu'il fut très dur à remporter. Le plus dur qu'il avait eut, mais que sa rage de vaincre, sa rage de vivre avait été plus forte que celle de son adversaire. Il ne découvrit que bien plus tard, après une enquête qu'il mena en accord avec lui-même, que le commanditaire de cet assassina était son maître lui-même. Puis il tourna la page. Son maître ne lui manquait pas, il avait toujours cet héritage qu'il lui avait légué : L'art de l'assassina. Peu de temps après, Mael se rendit dans les régions Sud pour rejoindre l'armée rebelle et s'assurer des contrats. Depuis, il ne vit que de son travail et bien qu'il se fiche du but premier de l'armée rebelle, il leur reste fidèle. Tant qu'il a de quoi s'occuper, il est heureux et puis, tous ces problèmes ne le regardent pas vraiment.


x Derrière l’écran

Pseudo : Adler (ou Nashe >.>)
Age : 17 ans
Genre : Feminin
Comment es-tu arrivé par ici ? Bah Partenariat du coup é-è
Des suggestions, un avis ? Il est trop bien ton forum, je vais le repeupler tu vas voir. A la force de mes petits bras fragiles.  
Autre chose à ajouter ? Les phoques vaincront !
[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 36
Avatar : Ginko ▬ Mushishi
Double-compte : Emrah Vessalius
Disponibilité : Libre comme l'air !
Liens :
♦️ Forgotten life
♦️ Forgotten faces
♦️ Forgotten memories



MessageSujet: Re: Mael Krauss | En cours Lun 19 Juin - 22:07

Moooh, bienvenue toi ♥️
Oui, viens repeupler le forum avec tes petits bras faiblards, hihi c:

Curieuse de voir ce que ça va donner 8D
N'hésite pas si tu as besoin d'aide ou si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 5
Avatar : Sharrkan de Magi: The labyrinth of magic
Disponibilité : Tout le temps é-è



MessageSujet: Re: Mael Krauss | En cours Jeu 29 Juin - 18:54

Voilà ! Tout fini !  

J'espère juste qu'il ne reste pas trop de fautes qui pourraient écorcher vos petits yeux. Si c'est le cas je m'en excuse d'avance, Gomen Gomen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9
Avatar : Aladdin – Magi
Double-compte : Yoite



MessageSujet: Re: Mael Krauss | En cours Jeu 29 Juin - 19:56

Alors alors, avant de te valider, il y a juste une incohérence qu'il faudra modifier..

Le groupe des Rebelles n'est apparu qu'il y a deux ans (peu après la succession du nouveau Chef du Clan du Loup et du rejet des troupes des Ours dans la Région Sud), donc quand Mael devait avoir 20 ans owo Son maître n'a donc pas pu faire partie des rebelles D8 Après, il faudra par conséquent expliquer comment il a atterri là-bas... Enfin, ça ne devrait pas être si difficile, sachant qu'il habite déjà au Sud et que ses idéaux sont assez semblables à ceux du Clan Masqué. Il a probablement dû en entendre parlé et aurait pu finir par l'intégrer.

Voilà voilà ! Une fois que tu m'auras fait cette correction, je me ferai un plaisir de te valider ♥ Mael est cool ! J'ai presque envie de lui faire un câlin, le pauvre ;w;

PS : Au fait, je veux un rp flashback avec toi °A°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 5
Avatar : Sharrkan de Magi: The labyrinth of magic
Disponibilité : Tout le temps é-è



MessageSujet: Re: Mael Krauss | En cours Jeu 29 Juin - 20:42

Honte sur moi, honte sur ma famille, honte sur ma vache. Je vais me cacher dans un carton.   J'avais complétement oublié >.<.
Mais normalement c'est bon, j'ai fais une petite rectification. J'espère que ça ira maintenant >.> ...

PS: Je comprends pas trop ce que tu veux dire par un RP Flashback mais si tu veux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9
Avatar : Aladdin – Magi
Double-compte : Yoite



MessageSujet: Re: Mael Krauss | En cours Jeu 29 Juin - 21:15

Félicitation !



x Te voilà validé(e) !

Bah, c'est pas grave, tu es tout pardonnée ♥ T'as même l'ultime privilège d'être le premier vert du forum, sois honoré c:
Allez, pleins de bisous sur tout 8D En espérant que tu te plairas ici >3<


x Tu peux dès maintenant...

Faire ta fiches de liens et ta fiches de RPs ! Si tu veux, tu peux aussi créer ta boîte aux lettres pour que ton personnage reçoive des messages des autres !
Mais surtout, tu pourras commencer ton aventure dans la partie RPG du forum !

Amuse-toi bien ! Et passe un bon séjour parmi nous ♥ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mael Krauss | En cours

Revenir en haut Aller en bas

Mael Krauss | En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kielorh :: Commencement :: Présentations :: Présentations validées-