AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Contexte détaillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 93
Disponibilité : Compte PNJ. Pas de Mp !



MessageSujet: Contexte détaillé Mar 8 Mar - 22:56


Contexte détaillé



xxx Extrait de la Légende Originelle

« Au temps où les hommes étaient encore des bêtes dépourvues de valeurs, la Terre était un lieu ravagé par les démons. Un chao indescriptible avait envahi le monde et détruit la moindre de ses parcelles. Famine, guerres et désespoir affligeaient l’humanité. Pris de pitié, le Ciel envoya sur la Terre un Dragon. Il lui donna pour mission d’aller trouver l’Elu des dieux, celui qui serait le plus digne de tous les hommes, qui les ferait s’unifier sous une seule et même bannière, et qui créerait un royaume prospère et paisible. Le Dragon devait ainsi lui donner ses pouvoirs et lui promettre une fidélité infaillible jusqu’à sa mort. Mais les dieux choisirent également d’envoyer d’autres créatures pour accompagner le Dragon et aider le futur Roi. Le Loup, l’Ours, le Hibou et le Paon devaient eux aussi trouver leurs propres Elus, qui seraient quant à eux les humbles vassaux du Roi et qui le serviraient des quatre points cardinaux du futur royaume. Les cinq Animaux Sacrés descendirent donc sur Terre, et créèrent sous les ordres du Ciel les cinq Clans. Le Chef du Clan du Dragon se vit accorder l’immortalité et le pouvoir de chasser les démons de ces terres, celui du Paon reçut un charisme qui pouvait convaincre tous les hommes, celui du Hibou put maintenant retenir toutes les connaissances de ce monde, celui du Loup parvint à s’effacer aux sens des autres, et celui de l’Ours fut octroyé d’une force pouvant tout vaincre. Le Chef du Clan du Dragon à leur tête, ils fondèrent ensemble le Royaume de Kielorh, instaurant pour la première fois l’unité et la paix entre les hommes. Les démons, éblouis et apeurés par la seule présence du nouveau Roi, disparurent peu à peu du pays. Bientôt, ce fut un tout autre monde que les humains connurent, un monde rendu beau et heureux par le Roi et les quatre autres Chefs de Clan. C’était la Ière ère, le début du règne de Parthagius, le premier Roi de Kielorh. »


xxx Journal du Roi Herthor
x 19 Février, An 1er de la XIVème ère

« Le Dragon m’a choisi, moi, le modeste marchand, alors que je ne fais même pas partie de l’un des quatre Clans ! Je n’y croyais pas lorsqu’il s’est incliné face à moi, qu’il m’a appelé "mon roi". J’ai encore du mal à y croire… Moi ? Roi de Kielorh ? Je ne pensais pas que ce serait un jour possible. Toutefois, je ne suis pas malheureux qu’il m’ait choisi. Depuis longtemps j’ai désiré que les choses changent dans ce royaume. A présent, c’est moi qui vais les faire changer. Je remettrai sur pied ce pays qui était tombé en déchéance. Je réparerai ses fautes et ses crimes. J’instaurerai à nouveau l’ordre et la paix. Je ne veux pas faillir à mon devoir. Je sais que ce-dernier est lourd et grand, mais je ne m’inquiète pas. Après tout, à présent, je suis immortel. J’ai encore un long moment devant moi pour faire en sorte que le pays soit à l’image de ce que je désire. Je suis étrangement serein face à mon nouveau rôle. Je n’ai pas peur. Demain aura lieu mon couronnement. Ce sera une nouvelle ère, on appellera cette année l’An 1er ! On m’acclamera, le peuple criera Vive le Roi de Kielorh ! Notre Sauveur et l’Immortel ! Je ne le décevrai pas. Je compte bien être ce sauveur que le Royaume attend tant… J’en fais le serment, je changerai ce monde. »


xxx Journal du Roi Herthor
x 20 février, An 101 de la XIVème ère

« On fête aujourd’hui le premier siècle de mon règne. C’est seulement à présent que je me rends compte à quel point le temps passe extrêmement vite lorsqu’on est immortel. Je n’ai pas vieilli durant ces cent années, mon apparence n’a pas changée. Toutefois, le Royaume, lui, a été révolutionné. J’ai réalisé mes objectifs, et je suis fier du pays que j’ai bâti. […] Les Clans sont enfin unis. Les nouveaux Chefs sont devenus mes alliés, et je sais que je peux maintenant diriger paisiblement.
Je me demande ce que je pourrai faire à présent. J’ai atteint mon but, j’ai changé ce monde. A vrai dire, je me demande si je suis toujours aussi utile qu’autrefois. Tout ce que je peux faire désormais, c’est veillé à ce que la paix et l’équilibre que j’ai instauré ne se brisent pas, et cela pour l’éternité… Je ne réalisais pas autrefois ce qu’était la vie d’immortel. Le temps est extrêmement rapide, et long à la fois. Je ne sais exactement comment l’expliquer. A présent, je me rends peu à peu compte que l’ennui est une émotion inévitable… Toutefois, je dois rester responsable, ne pas céder à la lassitude. Je ne veux pas perpétrer les erreurs du passé. Mais aurai-je le courage de tenir face à l’éternité ? Je me le demande… Néanmoins, je veillerai à rester un bon Roi, comme je l’ai toujours été. Pour le peuple, je suis devenu un être au-dessus des hommes, un héros, presque un dieu. Je ne veux pas décevoir l’admiration qu’ils ont à mon égard. Je resterai leur Sauveur. »


xxx Extrait archivé et oublié de la Légende Originelle

« […] Mais un jour, Parthagius trahit les dieux. Considéré comme un surhomme par le peuple, il devint orgueilleux, narcissique, fier et arrogant. Son long règne avait fini par lui faire oublier ses véritables valeurs. Il en était venu à mépriser son peuple et à se vanter comme étant plus fort et plus important que le Ciel. Parthagius souhaita surpasser les dieux. On lui voua un culte et quiconque ne voulant pas s’y soumettre était puni de mort. Il exigea qu’on lui portât à son palais mille offrandes. On inventa mille prières vantant sa puissance. Le Ciel, déçu et accablé par la vanité de Parthagius, décida d’arrêter son règne. Parmi le peuple se répandit une étrange colère. Bientôt, certains en eurent assez de l’oppression du prétendu dieu. Un jour, un homme s’était rendu au palais pour présenter son offrande à Parthagius, une bouteille de vin très rare selon lui, uniquement faite pour les divinités, les simples humains ne pouvant la boire. N’ayant nul doute sur sa "nature divine", l’arrogant dirigeant en but le contenu. Le poison se répandit en lui de manière foudroyante. Parthagius, premier Roi déchu de Kielorh, perdit son immortalité en quelques instants.
Toutefois, la mort du Roi produit le malheur sur son royaume. Les démons revinrent et recommencèrent leur destruction. Compatissants, les dieux acceptèrent de redonner un Roi aux terres de Kielorh. Il fallut néanmoins plusieurs années pour que le Ciel trouvât un autre humain digne de monter sur le trône, en espérant que celui-ci ne refasse pas les mêmes erreurs… Mais les Rois sont des hommes, et les hommes sont faits de faiblesses. Quoi qu’il en soit, plusieurs souverains se succédèrent. Tous n’étaient pas aussi dignes que le présageait le Ciel, et c’est pourquoi les dieux demandèrent au Dragon de ne donner au Roi qu’une extrême longévité et non une véritable immortalité. Nul ne doit oublier que les dieux sont les premiers dirigeants du monde, et que le Roi n’est que leur porte-parole, qu’il est homme et qu’il aura un jour une fin. »


xxx Extrait du journal officiel
x 19 novembre, An 291 de la XIVème ère

« LE JOUR MAUDIT

Hier matin, le royaume de Kielorh a connu la plus grande tragédie qu’il ait connu depuis le début du règne de notre cher souverain. Un esprit donateur, un de ces démons malfaisants qui utilisent nos enfants pour leur donner des pouvoirs incontrôlables, a pris entièrement possession de son hôte. Si le dernier évènement de ce genre, il y a 32 ans, n’a détruit que quelques maisons, ici, c’est une ville entière qui a été consumée par les flammes. La ville de Shao est maintenant réduite en cendre, et de cette magnifique citée autrefois pleine de vie, il ne reste que mort et désolation. Le Maudit qui causa ce carnage n’était qu’un adolescent qui avait complètement cédé à l’esprit démoniaque en lui. Les rares témoins rescapés de cette destruction le décrivent comme un être terrifiant qui tua de sang-froid tous les innocents qui passaient à sa portée. Notre armée n’a pas eu d’autre choix que de le tuer lors de l’affrontement pour arrêter son massacre. […] La lutte fut dure, mais le Maudit fut enfin abattu par nos valeureux soldats ! Gloire à nos guerriers !
Hélas, les pertes sont conséquentes. La ville de Shao est devenue inhabitable. Nombreux sont ceux qui ont perdu leurs proches et leurs maisons, de même que certains défenseurs de la cité sont morts au combat. La ville continue encore de brûler à l’heure où ces lignes sont en train d’être rédigées. De plus, des corps sont devenus méconnaissables. Certaines tombes n’auront donc pas de nom sur leur épitaphe. Ce matin, le Roi décréta un deuil national à cette journée. Une cérémonie fut organisée à Aether pour rendre hommage aux victimes de ce terrible incident. […] Les rues sont sombres dans la capitale. Le peuple pleure les proches perdus de la ville détruite de Shao.

Toutefois, une nouvelle discussion est maintenant en cours au sein du Grand Conseil. Les Clans ont annoncé qu’il y aurait désormais des mesures afin de contrôler les Maudits et éviter un énième massacre. Bien que rien ne soit officiellement mis en place pour l’instant, le Clan de l’Ours commence déjà à arrêter les hommes suspectés d’être possédés par un esprit donateur. « Il faut éviter les nouvelles menaces. Les Maudits ont causés bien trop de dégâts ainsi, et la solution la plus efficace est de définitivement les empêcher de nuire au royaume. » explique le capitaine Herold Thermar, membre du Clan de l’Ours. « Nous devons à tout prix rassurer le peuple, et lui garantir qu’un évènement comme celui de Shao ne se reproduira jamais. » Nous devons donc nous attendre à ce que les Maudits soient enfin condamnés. Même le Roi qui les avait auparavant défendus a aujourd’hui reconnu leur dangerosité. Il a déclaré laisser la décision au soin des quatre Clans pour que ceux-ci se mettent d’accord sur le sort des Maudits. Nul ne sait ce qu’il adviendra d’eux, mais une chose est certaine, le peuple de Kielorh sera enfin débarrasser de la menace des Maudits et de leurs esprits démoniaques ! […]
Grâce à ces futures décisions, les Clans pourront s’assurer de la paix et de la sérénité. Ils sont les réels protecteurs du pays, ceux sur qui nous pouvons tous compter. Alors bénis soient les Clans ! Longue vie au Roi ! Et gloire au Royaume de Kielorh ! »


xxx Journal d’un inconnu de la Région Ouest
x 18 mars, An 325 de la XIVème ère

« Je ne sais pas par quoi commencé… Mes émotions sont complètement chamboulées. Sofia… Elle est une Maudite. Le Clan de l’Ours est venu, et ils l’ont arrêtée… Je n’arrive pas à y croire, ça ne peut pas être vrai… Elle est si gentille, si aimable avec tout le monde… Personne n’aurait pu deviner qu’elle était possédée. Mais comment est-ce que je pourrai dénier ce que j’ai vu ? Quand les soldats sont arrivés, Sofia s’était tout de suite mise à paniquer. Elle s’est trahie elle-même. En voulant se défendre, une bourrasque terrible avait propulsé les soldats en arrière. Ils ont fini par réussir à l’immobiliser et à l’emmener… J’étais tétanisé et beaucoup trop confus pour réagir. Je revois encore son regard qui me supplie de l’aider, et moi je n’ai rien fait ! Je l’ai laissée seule. Une Maudite, c’est réellement une Maudite… Pourtant, je sais qu’elle aurait été incapable de faire du mal à qui que ce soit, qu’elle n’est pas dangereuse. Mais ils l’ont quand même arrêtée, et maintenant, je ne la reverrai plus jamais… Personne ne sait ce que devienne les Maudits une fois que l’armée les emmène. Certains disent qu’on les déplace dans la région Est. Mais une fois là-bas, on ne les revoit plus jamais.
Pourtant c’est vrai, certains l’avaient trouvée suspecte en la voyant arriver seule au village. Elle nous avait dit vouloir s’établir au Sud, mais j’avais insisté pour qu’elle reste… Maintenant, je comprends pourquoi elle voulait partir. Les Maudits ne sont plus chassés là-bas, elle aurait été en sécurité. Mais Sofia a fini par rester, et c’est de ma faute. Si elle était partie, personne n’aurait eu de problème… Je suis le seul coupable…
Pourquoi est-ce que tout ça est arrivé ? Qu’est-ce que je peux faire ?... Le Sud, il faut que j’aille au Sud… Je veux retrouver Sofia. Il y a d’autres Maudits là-bas, peut-être qu’ils savent ce qu’il lui est arrivé… On raconte même que certains se battent contre l’oppression. Je veux les rencontrer et les rejoindre. Peut-être… Peut-être qu’ils sauront ce que je dois faire pour la retrouver. »


xxx Lettre d’une inconnue
x 7 aout, An 326 de la XIVème ère

« […] Il y a des années maintenant que le Roi semble s’être lassé. Il s’est enfermé dans son palais et fait confiance aux différents Clans pour diriger le royaume à sa place. Je le trouve bien insouciant pour un roi qu’on disait autrefois si concerné par le sort de son pays. Voilà qu’à présent, il tombe dans la paresse ! Il a même délaissé son harem ! C’est dire !
Les conseillers sont quelque peu désorientés. Je le voyais encore hier, pendant le Conseil : il n’a presque pas touché un mot et laissait parler ses ministres. Ce n’est pas digne d’un dirigeant ! Il est passif et se laisse manipuler. J’ai réussi à lui parler il y a quelques jours. Il ne semble même pas au courant de ce que pensent véritablement les Clans dans l’ombre. Est-il si naïf ? Je suis déçue. J’en suis même venu à douter de ses exploits qu’on raconte dans ces livres narrant l’Histoire. Les archives du Clan du Hibou sont-elles authentiques ? Si c’est le cas, le Roi a bien changé. Pour être honnête, j’ai un mauvais pressentiment concernant tout cela. Et tu sais bien, mon frère, que mes pressentiments ne me trompent jamais.
Toutefois, je dois avouer que sa baisse de vigilance est à mon avantage. Il n’a pas découvert ma véritable nature, et tant mieux pour moi ! Je pense qu’il est temps d’en profiter, mon frère. Préviens notre chef que les prochains temps seront troublés. Je sens la tension monter autour des quatre Grands Conseillers. Si le Roi ne réagit pas rapidement, les conflits de pouvoir vont reprendre, comme dans le passé. Enfin, honnêtement, même s’il réagit maintenant, je pense qu’il est trop tard. Il a déjà perdu son autorité. Nous devrions profiter de cette opportunité pour enfin nous mettre en action ! […] Grâce à cela, notre Clan pourra être mis en avant ! Justice sera enfin faite. Il en est assez de ce roi obsolète ! Je compte sur vous pour le faire un jour tomber…  Les autres ont peur de s’en prendre à lui. Ils craignent que les foudres divines s’abattent sur eux ou que les démons envahissent ces terres… Toutes ces histoires ne sont que des balivernes ! Ce roi n’a aucun lien avec le Ciel ! Cela m’étonne que le Dragon n’ait pas encore cherché un autre prétendant au trône. Peut-être attend-il justement que son maître meure pour qu’il puisse aller le chercher. Nous lui donnerons cette occasion, sauf que cette fois, nous choisirons le roi.

En attendant, je te souhaite bon courage pour cette future victoire. Je t’aime.

Ta sœur. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofkielorh.forumactif.org

Contexte détaillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Un costume bien taillé pour la rentrée
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Kielorh :: Commencement :: Les lois-